Le cardigan Whitmoor, en soie et mohair

Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Cardigan Whitmoor

Ça y est, j’ai terminé mon dernier en-cours de 2021 et c’est le magnifique Cardigan Whitmoor de Tailoress Studio que j’avais débuté en novembre 2021. Pour terminer le cadeau de Noël tricoté pour ma maman ainsi que le Challenge Tricot, j’ai du le mettre en attente… Je l’ai ensuite repris début 2022 avec pour objectif de le terminer avant la fin de l’hiver. Objectif atteint et voici le résultat !

Les spécificités sur cardigan Whitmoor

La construction de cet ouvrage est certainement l’une que je préfère parce qu’il n’y a aucune couture et quasiment aucune maille à relever ! Un vrai bonheur pour moi qui déteste les tâches s’assemblage. Le cardigan Whitmoor se tricote de haut en bas, sans réhausse et donc sans rang raccourci.

Un motif en dentelle

L’élément remarquable du cardigan Whitmoor est son motif en dentelle ajourée. C’est délicat et très reconnaissable. Le reste de l’ouvrage se tricote en jersey endroit, à l’exception des bordures qui sont tricotées en côtes 1/1 avec des aiguilles plus fines pour un effet plus net. 

Quatre variations proposées

Le patron propose des variations qui permettent de l’adapter à son goût et à sa morphologie : 

  • 2 longueurs pour le corps
  • 2 types de manches
    • manches près du corps
    • manches droites qui donnent un effet légèrement bouffant.

Pour ma part, j’ai choisi de faire la version courte avec les manches dites « bishop ».

Les techniques employées dans la réalisation du cardigan Whitmoor

Pour réaliser ce cardigan, il faut maitriser les techniques suivantes : 

  • Augmentation : jeté, double jeté et augmentation intercalaire inclinée à droite et augmentation intercalaire inclinée à gauche
  • Diminution : surjet simple, surjet double, diminution simple (2 mailles ensembles)
  • Maille torse (maille endroit tricotée par le brin arrière)
Cardigan Whitmoor

Le matériel utilisé pour réaliser ma version du cardigan Whitmoor

De la soie et du mohair

Pour réaliser mon cardigan chéri, j’ai utilisé 2 fils différents tous deux offerts par la marque Katia

  • Silky Lace Concept, coloris Gris clair – 153
  • 50 Mohair shades, coloris Rosé – 6 

Pour obtenir le résultat désiré, j’ai tricoté à 3 brins avec : 1 fil de Sliky Lace et 2 fils de 50 Mohair shades. Et j’ai d’ailleurs fait 2 échantillons pour m’assurer du rendu.

Quelle quantité ?

Pour faire la taille L, j’ai eu besoin de presque 6 pelotes de Silky Lace (je n’ai fait qu’entamer la 6ème pelote), ainsi que 12 cônes de 50 Mohair shades. Dans le patron, il est indiqué quelle longueur de fil est nécessaire pour chaque taille et chacune des 4 variations. Il suffit alors de se reporter aux informations de métrage des pelotes visées pour savoir quelle quantité est nécessaire.

Pour le reste du matériel

Comme c’est un cardigan, il faut des boutons bien entendu ! Les miens sont les Boutons Dotty d’Atelier Brunette, couleurs Blush, version 15 mm.

Sinon, il faut des aiguilles circulaires parce que ça se tricote en une seule pièce, ainsi que des aiguilles doubles pointes pour faire de belles bordures.

Et pour finir, des anneaux marqueurs, de quoi mettre les mailles en attente, une aiguille à laine et une paire de ciseaux. Tu auras reconnu un de mes jolis anneaux marqueurs en forme de navet ?

Mes petites adaptations

Pour cet ouvrage, j’ai fait de tous petits changements par rapport au patron pour avoir des finitions qui me plaisent davantage.

Les surjets doubles pour le motif en dentelle

Pour mettre en valeur le motif feuille, j’ai alterné deux types de surjet double : ma première version au cœur du motif feuille qui donne une ligne droite, et la deuxième version qui marque de façon plus prononcée un relief entre les feuilles.

Comment réaliser ces différentes versions de sujet double ?

Tout est dans la manière de glisser les mailles.

  • Version fine et droite : glisser 2 mailles ensemble à l’endroit, tricoter la maille suivant à l’endroit et rabattre les 2 mailles glissées sur la maille endroit
  • Version à relief : glisser 2 mailles à l’endroit l’une après l’autre, tricoter la maille suivant à l’endroit et rabattre les 2 mailles glissées sur la maille endroit

En vrai, il existe plus de 2 manières de faire des surjets doubles.

Cardigan Whitmoor, détails dos

Rabattage tubulaire

L’autre finition que j’ai modifié est dans le rabattage des mailles sur les bordures. La créatrice proposait un rabattage élastique mais après un test, je n’ai pas aimé le rendu. Du coup, j’ai choisi une méthode plus longue, mais qui donne un résultat que j’aime vraiment beaucoup. Il s’agit du rabattage tubulaire

Le rabattage se fait à l’aiguille et il faut jouer une petite chorégraphie à 4 étapes, un peu comme pour le grafting. La première fois que je me suis tentée à cette méthode je m’étais emmêlée les pinceaux mais maintenant que j’ai compris et appris à lire les mailles, c’est presqu’un jeu d’enfant. Je pourrais faire une vidéo démo si ça te tente ?

En tous cas, ça donne une bordure qui semble être repliée sur elle même, avec un rendu tout à fait élastique. Personnellement j’adore et je pense que je ne pourrais plus faire autrement, si ce n’est tester une autre méthode avec un rendu similaire.

Rabattage tubulaire

Le cardigan Whitmoor, un patron pas si complexe

Dans le retour sur les réseaux, j’ai eu beaucoup de retours lorsque je partageais ma progression, notamment de tricoteuses qui craignaient de se lancer par peur de la difficulté. Je dois donc t’encourager à dépasser cette crainte parce que ce n’est pas fondé. Il y a quelques techniques qui peuvent faire peur mais c’est tout  fait surmontable : les jetés et surjets. D’ailleurs, un enchaînement de mailles similaire a été abordé dans le cadre du challenge avec le motif feuille.

L’autre difficulté est peut-être dans la gestion des aiguilles à double pointe dans les pattes de boutonnages. En bordure de rang, il faut utiliser des aiguilles plus fines mais franchement c’est faisable ! Sur la photo ci-dessous, tu peux voir ce que ça donne sur l’encours.

Cardigan Whitmoor, en cours

À noter qu’à date, le patron du cardigan n’est disponible qu’en Anglais. La créatrice m’a dit qu’il était en cours de traduction mais je n’ai pas de visibilité sur les délais de mise à disposition. Et par contre, la version pull du Whitmoor est elle disponible en Français. Mais vraiment, le patron est très bien expliqué et il est accompagné de diagrammes très clairs. 

J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à tricoter cet ouvrage. Les fils que j’ai choisi sont vraiment agréables à tricoter et le rendu est pile ce que je voulais. Le motif ajouré est assez facile à appréhender. Je ne peux que recommander ce patron !

Kim, tricoteuse passionnée

Kim, tricoteuse passionnée

Merci d'avoir pris le temps de me lire.
Pour être notifié des nouvelles publications, recevoir les bons plans et ne rater aucune actualité, abonne-toi à la newsletter !

Inscription à la Newsletter

Commentaires

10 réflexions sur “Le cardigan Whitmoor, en soie et mohair”

  1. Il est trop beau !!
    Je suis bien intéressée par la vidéo sur la rabattage tubulaire élastique.
    Je cherche également une explication sur un montage élastique et d’enchaîner avec un col en côtes torses… Je suis un peu perdue

  2. Comment ne pas craquer, mais j’ai déjà de nombreux encours dont le challenge plaid que j’ai commencé. N’utilisant pas la même laine que toi, j’ai dû défaire un carré complet car il était trop grand (grr!!!) par rapport au premier (je m’étais trompé dans le nombre de mailles).
    ton cardigan est superbe !!!
    Ce cardigan me plaît beaucoup car comme toi je déteste les assemblages en tricot. je vais garder cela bien précieusement dans ma liste de mille projets.

  3. Bonjour Kim,
    Quel joli point ! Les images font ressentir la douceur de la laine. Une magnifique réussite, bravo.
    A bientôt
    Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles peuvent t'intéresser
Top Armor, Tricotez-moi

Le top Armor

Après un petit mis d’absence (ok un peu plus…), je reviens avec le premier top de l’année, tombé de mes aiguilles. Il s’agit du Top

Lire la suite »