Comment travailler à partir d’un patron papier en couture ?

Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Matériel pour transférer un patron de couture

En vraie débutante en couture, je me pose régulièrement des questions existentielles. C’était le cas quand j’ai enfin considéré mes box JoliLab de plus près. En fait, j’ai repris la couture l’été dernier, et j’avais réalisé une jupe à partir d’un patron PDF que j’ai imprimé. Sur le coup, j’ai découpé les différentes pièces à ma taille et c’était pas bien grave parce que j’avais la source en PDF. Mais comment faire quand tu as un patron papier ? Comment découper les différentes pièces du patron à ta taille si tu veux garder une archive ? 

Reporter le patron sur du papier de soie

Le patron en papier, c’est un peu comme un livre : tu n’as pas envie de l’abimer surtout quand tu te constitues une petite collection. Pour les garder intacts, j’ai opté pour la solution qui consiste à reporter le patron sur du papier de soie.

Un peu comme à l’école, tu décalques les motifs depuis le patron original et c’est à partir du papier calque que tu travailles. Le papier est fin et transparent, spécialement conçu pour faire du report de dessin.

Matériel nécessaire

Le papier en rouleau

Plutôt que le papier calque Canson qu’on connait tous, j’ai opté pour une version en rouleau ou plutôt 2 versions. En faisant quelques recherches, j’ai trouvé des rouleaux de papier de soie de différentes dimensions. Forcément, les rouleaux offrant les dimensions les plus généreuses étaient les plus chères. Les rouleaux avec de grandes hauteurs permettent de travailler des pièces assez grandes sans avoir à faire de bricolage supplémentaire. Mais certaines pièces sont assez petites et rentrent parfois dans une feuille A4.

Du coup, j’ai acheté 2 options :

  • Rouleau de 31 cm x 46 m
    Il me sert alors pour les pièces les plus petites et avec 46 m de longueur j’ai vraiment de quoi faire. Son prix est plutôt intéressant : moins de 20 € !
  • Rouleau de 100 cm x 10 m
    Il m’est utile pour les pièces les plus grandes qui ne peuvent être reportées sur le premier rouleau. Le prix est plus élevé (pour le prix au m²), moins de 17 €

Dans les 2 cas, les papiers sont bien transparents et il est très aisé de reporter les différentes pièces. Côté résistance, je suis aussi très satisfaites parce que les papiers ne se déchirent pas à la manipulation et je pense qu’ils vont très bien se conserver.

Stylo, règle et pinces

Pour reporter les pièces de mes patrons en papier, j’ai utilisé : 

  • un stylo feutre pour ne pas avoir à appuyer sur les feuilles (versus stylo à bille). Ici il s’agit d’un Tombow 03 avec lequel je n’ai pas eu de problème de bavure
  • une règle pour relier proprement les différents points. Moi je n’ai pour le moment qu’une règle droite mais avec une règle courbe j’aurais aussi pu relier les courbes plus proprement
  • des pinces pour maintenir les feuilles en place. Tu peux aussi utiliser des épingles ou des trombones

Une fois les pièces décalquées, j’ai découpé mes morceaux aux ciseaux.
Attention : n’utilise pas le même ciseaux pour le tissu et le papier ! Il te faut 2 paires de ciseaux distinctes

Papier de soie

Les alternatives

Quand j’ai partagé en stories sur Instagram le résultat de mon premier découpage de papier, j’ai eu quelques retours sur des alternatives.

  • Le papier sulfurisé : c’est une alternative qui peut être intéressante surtout que tu es as certainement dans ta cuisine. Par contre ce n’est pas très pratique pour les pièces les plus grandes. Ce papier étant spécialement conçu pour ne pas coller tu peux difficilement faire des assemblages. Disons que c’est bien pour dépanner !
  • La bâche en plastique pour travaux : il y a des rouleaux assez résistant mais souvent ils sont pliés puis roulé alors il faut en découper une certaine longueur avant de déplier et faire le report. Je ne trouve pas cette option très pratique. Pour le stockage (si tu fais des archives) c’est aussi plus épais que le papier de soie alors ça prend plus de place.

Petites astuces pour reporter ton patron papier

Voici quelques astuces pour ne pas faire d’impairs quand tu reportes ton patron papier.

Patron papier JoliLab

Reste vigilante sur la taille à reporter

Les patrons de couture sont gradués. Tu as un motif de ligne par taille : des tirets, des pointillés etc. Pense bien à te reporter au bon motif pour la taille que tu souhaites réaliser.

Note toutes les informations 

Voici quelques informations que tu peux retrouver sur le patron qu’il est important de reporter : 

  • Nom du patron : pour que tu te retrouves facilement dans tes archives
  • Numéro de la pièce : pour faire l’inventaire des pièces mais aussi parce qu’elles sont souvent mentionnées dans les explications
  • Nombre de pièces à découper : pour ne rien louper
  • Sens du droit fil : pour savoir comment bien positionner la pièce sur le tissu
  • Sens du pli : si la pièce doit être découpée sur un tissu plié
  • Différents emplacements : encoches, pinces et autres repères

Comment se motiver ?

Je suis maintenant bien équipée, mais je peine à trouver le temps de me poser pour coudre. Je procrastine certainement un peu mais il y a aussi cet obstacle que je n’ai pas en tricot. Comme je débute, j’ai peur. Comme j’ai peur de me tromper, je ne peux coudre que si je trouve une belle plage horaire durant laquelle je sais que je peux être tranquille et concentrée. Du coup je repousse… Sans parler du fait qu’il faut sortir la machine, etc.

Pour contrer cette gêne, je me suis dit que j’allais travailler un peu à la chaine.  L’idée est de préparer les étapes qui ne demandent pas spécialement d’effort comme la préparation du patron. Juste après avoir acheté les rouleaux de papier, je me suis mise à reporter quelques patrons à la chaine.

Travailler en lot

J’ai ici 3 patrons pour lesquels je suis prête à découper les tissus. C’est une étape qui est facile à réaliser et comme le papier est plutôt de bonne qualité, je peux le stocker sans avoir peur de l’abîmer, le temps que je puisse me libérer pour découper les tissus ! Que penses-tu de cette idée ?

Kim, tricoteuse passionnée

Kim, tricoteuse passionnée

Merci d'avoir pris le temps de me lire.
Pour être notifié des nouvelles publications, recevoir les bons plans et ne rater aucune actualité, abonne-toi à la newsletter !

Inscription à la Newsletter

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent t'intéresser