Que manger, et les adresses testées à Fira

WhatsApp
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Quand je voyage, j’aime découvrir les spécialités culinaires. Et j’irai encore plus loin en affirmant qu’il m’arrive de choisir mes destinations selon les spécialités culinaires… Quand je vais en Grèce, pour moi il y a 3 spécialités incontournables.

Les spécialités culinaires grecques que je recommande

1- Le pain pita et les gyros

En France, on connait déjà bien les kebabs mais en Grèce ça s’appelle gyros. Il est plus petit, réalisé avec du pain pita, agrémenté de tzatziki et ça change tout ! Je pourrais en manger tous les jours (pendant les vacances) si je n’étais pas promise à une obésité certaine…

Gyros

2- Le Freddo ou le café frappé

J’adore le parfum du café mais je n’en bois que rarement parce que je trouve ça super amer. Il n’y a qu’un seul café que j’apprécie vraiment et que je bois, c’est celui fait à la façon Made in Vietnam avec du lait concentré et quand il est glacé. On appelle ça le cà phê sữa đá. J’en suis folle mais j’en bois que de temps à autre parce que c’est un coup à se rendre diabétique en un rien de temps.

En Grèce, le café est aussi une boisson très consommée et avec la soleil omniprésent, il existe aussi en version frappé nommé Freddo. Le Freddo, je le bois mais je demande toujours une boule de glace avec pour qu’il soit suffisamment toxique sucré pour moi.

café Freddo

3- Le Poulpe

Grillé ou pané, j’en raffole et la cuisine méditerranéenne est très inventive pour mettre en valeur ce trésor de la mer.

Poulpe grillé

Les bonnes adresses à Fira

À Fira, on a fait quelques restaurants avec des vues plus ou moins belles et des cuisines plus ou moins authentiques.

Parea Tarven

Avec une salle sur le toit, la vue donne sur les toits de la ville.

Vue sur Santorin

Côté assiette, on mange y des plats assez copieux et assez simple.

Assiette à Parea

Poulpe pané et frit

Kefta

Le service y est top : on sent qu’ils ont l’habitude de recevoir des touristes mais dans le bon sens. On a quelques mots en Français, c’est assez attentionné et souriant.

Argo

Vue depuis Argo

Argo est un établissement assez branché semble-t-il, où il vaut mieux réserver pour avoir une (belle) table, surtout le week-end. Nous y sommes allés en semaine et on a eu la chance d’avoir une table avec une vue plutôt sympa.

Vue depuis Argo

Coucher de soleil

Portrait

Côté assiette, il y a des recettes assez moderne comme cette salade d’épinard au parmesan grillé.

Entrées

Salade épinard parmesan

Le service est un peu plus coincé, quoi qu’assez efficace.

DaCosta

Vue

Plus haut dans la ville, Da Costa est dans une partie calme où on mange une cuisine assez simple.

Portrait avec vue

Mama’s house

Pour notre dernier repas sur l’île, nous sommes allés chez Mama pour un petit déjeuner des plus copieux.
Tablée
En plus de sa salle classique, le restaurant a des tables sous un barnum avec des ventilateurs pour nous rafraîchir. La décorations est minimaliste mais avec quelques touches florales.
Salle
La carte comporte quelques menus façons brunch mais on peut aussi commander à la carte. Moi j’ai pris un caffe Freddo au caramel et pour la suite c’était un peu la folie. Une omelette, des toasts, des pancakes…

Autres articles au sujet de Santorin

Kim, tricoteuse passionnée

Kim, tricoteuse passionnée

Merci d'avoir pris le temps de me lire.
Pour être notifié des nouvelles publications, recevoir les bons plans et ne rater aucune actualité, abonne-toi à la newsletter !

Inscription à la Newsletter

Commentaires

4 réflexions sur “Que manger, et les adresses testées à Fira”

  1. C’est vrai qu’on avait bien mangé en Grèce, entre le taziki, et les plats de féta au miel. Désormais pour nous, c’est délicat de goûter les spécialités locales puisque nous sommes végétaliens, mais on est toujours ravis lorsque c’est possible.

    1. Ah oui, ça peut limiter les choses et ça semble compliqué quand c’est récent j’imagine. Personnellement, je suis carnivore de base (j’adore la viande) mais depuis quelques années, j’essaie de réduire ma consommation de viande ce qui est finalement assez facile d’un point de vue pratique mais devenir végétalien c’est encore une autre étape…

  2. J’aurai été déçu de ne pas voir de plat avec un poulpe ! Mais je suis rassuré. Pour la sélection d’établissement, il est difficile de trouve authentique et pas trop cher. L’afflux toujours plus massif de touristes sur Santorin (notamment Oïa et Fira) tend à faire disparaître les tavernes au profit des restaurants avec vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles peuvent t'intéresser