Comment j’ai rangé mes pelotes de laine

Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Rangement pelotes - Après
Une nouvelle année est souvent accompagnée de changements. Pour moi, c’est aussi l’occasion de faire un peu de tri et de rangement. Il semble que ça soit thérapeutique, moi je suis convaincue depuis toujours. Préparer une nouvelle étape de sa vie (une nouvelle année, une nouvelle saison, etc.) ça permet toujours d’avoir les idées un peu plus claires. Récemment (enfin fin décembre/début janvier), j’ai donc décidé de ranger mes pelotes de laine et j’en ai profité pour « pimper » mes étagères. Je te propose de découvrir tout ça !

Ranger ses pelotes sur des étagères

Quand j’ai aménagé mon atelier, j’ai opté pour des étagères ouvertes plutôt qu’un meuble fermé. C’était une véritable volonté parce que j’avais envie que mon matériel soit exposé et accessible et pas seulement rangé. C’est assez pratique parce que j’ai tout à vue. Par contre pour les pelotes j’ai rencontré quelques difficultés.

Des pelotes prêtes à tomber dans le vide

Mes étagères mesurent 1m20 de longueur. J’en avais alloué 4 pour ranger tout mon super stock de pelotes. Ça représente beaucoup d’espace mais j’ai été plutôt embêtée par le manque de compartiments. Comme le étagères sont fixées avec des crémaillères, je n’ai pas de délimitation aux extrémités pour empêcher mes pelotes de tomber dans le vide.

Et au cœur même des étagères, je manquais de compartiments pour que toutes mes piles de pelotes soient bien structurées. Les pelotes ne sont pas comme des boites de conserve qu’on peut empiler facilement. Comme elles n’ont jamais la même forme et qu’elles sont des poids plume, j’avais beau les mettre les unes au dessus des autres, les piles s’effondraient très facilement. Rien n’était vraiment stable et dès que je prenais une pelote, je me risquais à la catastrophe.

Pelotes sur étagère

Le système D

Pour pallier à ce problème j’avais un peu rusé. Sur les côtés, j’avais positionné une partie de ma bibliothèque de livres tricot pour faire des sortes de petits murets grâce aux serre-livres.

Astuce : utiliser des livres pour structurer

Au sein des étagères, j’ai aussi essayé d’insérer des serre-livres mais c’était un peu inutile. Le principe du serre livre est que grâce au poids des livres sur la tranche qui repose sur l’étagère, le retour en L empêche les livres de basculer.

Comme tu peux le voir sur cette photo, les pelotes semblent tenir mais bon, elles sont plutôt chancelantes.

Stock de pelotes

La super astuce : le string art

Fin 2020, j’ai entrepris mon rangement annuel et j’en ai profité pour mettre un peu d’ordre dans mes pelotes et d’ajouter un peu de structure. Pour ça, je me suis inspirée du String art.

Qu’est-ce que le string art ?

En Français, on parle d’Art du fil. L’idée est de créer des formes à l’aide de fils et de clous. Pour ma part, j’ai détourné la chose pour créer un effet grillage sur les côtés de mes étagères et au sein même des étagères pour créer des compartiments.

Matériel nécessaire

Pour faire du string art, il te faut :

  • des clous et/ou des pitons à vis (boucle et vis d’environ 1 cm)
  • de la ficelle
  • un marteau
  • une pince
  • des ciseaux
  • un crayon, un mètre/une règle
  • perceuse avec un foret de 2 mm (optionnel)

materiel

Tutoriel pour faire un effet grillage

Placer les pitons

Pour faire l’effet grillage au sein des étagères, il est plus facile d’utiliser des pitons. Grâce à la boucle au bout du piton, on peut y passer un fil et tout reste bien en place.

Ma planche mesure 1m20 et pour créer 3 compartiments, j’ai donc marqué une série d’emplacements à 40 cm du bord (3 compartiments x 40 cm = 120 cm).

Pour une profondeur de 30 cm, 3 pitons suffisent pour faire des croisements de fils qui ne laissent pas passer de pelotes.

Percer et visser

Avec ma perceuse et mon foret de 2 mm, j’ai percé la planche. Cette étape n’est pas indispensable mais :

  • cela facilite le vissage des pitons
  • cela donne un résultat plus propre

NB : inutile de percer plus profondément que le longueur du piton. Pour ça, j’ai placé un petit scotch sur on foret.

Il n’y a plus qu’à :

  • visser les pitons, d’abord à la main et on serre bien le tout avec la pince
  • renouveler les opérations sur la planche du dessus pour avoir un vis-à-vis

Dessiner un motif avec la ficelle

Une fois que les planches sont en place avec les pitons, il n’y a plus qu’à passer la ficelle dans les boucles des pitons. Il faut juste prendre soin de croiser les passages pour créer l’effet grillage.

String art

Conclusion : je suis ravie !

J’ai fait ce bricolage il y a bientôt 2 mois et je dois dire que je suis super contente du résultat. Visuellement, je trouve ça très joli et d’un point de vue pratique, c’est top ! Les compartiments créés me permettent vraiment de structurer mes étagères. Les pelotes tiennent super bien et j’ai même pu ranger sur 3 étagères ce que j’avais avant sur 4. En plus, maintenant je peux prendre n’importe quelle pelote sans savoir peur de causer ne avalanche !

Si tu veux voir plus d’image sur cette astuce bricolage, je te propose de visionner la vidéo que j’ai réalisé et qui est disponible sur Youtube !

Kim, tricoteuse passionnée

Kim, tricoteuse passionnée

Merci d'avoir pris le temps de me lire.
Pour être notifié des nouvelles publications, recevoir les bons plans et ne rater aucune actualité, abonne-toi à la newsletter !

Inscription à la Newsletter

Commentaires

2 réflexions sur “Comment j’ai rangé mes pelotes de laine”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent t'intéresser