Mes débuts en couture grâce au CPF

Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Mon ambition de 2021 était, comme mentionné dans mon bilan créatif 2020, de progresser en couture. Malheureusement, passé le premier trimestre, je n’avais toujours pas touché à ma machine. J’ai donc cherché un moyen de débloquer la situation et j’ai trouvé une solution que j’ai commencé à appliquer la semaine dernière : une formation financée par le CPF.

Trousseau pour le retour à l'école

Comment j’ai financé ma formation en couture via le CPF ?

Qu’est-ce que le CPF ?

Je suis salariée alors je vais parler exclusivement de mon cas. Et donc lorsqu’on travaille, on cumule un droit à la formation. Depuis 2020 et au titre des droits acquis en 2019, on cumule toutes et tous ces droits sous la forme d’un solde en euros, alimenté sur la base des déclarations sociales transmise par son ou ses employeurs. Le solde est consultable vie son Compte personnel de formation, CPF de son petit nom.

Pour un emploi à temps plein, je cumule 500 €/an de droit à la formation sur mon CFP, dans la limite d’un plafond total de 5000€. Au delà de ce plafond, les gains ne se cumulent plus. Toutes les infos sont disponibles sur le site alors n’hésite pas à le consulter.

Comment trouver une formation ?

L’idée du CPF est de se former en toute autonomie et donc on peut le faire sans l’accord de son employeur et sans que ça ait un lien direct ou indirect avec son métier. Le site du CPF recense les formations éligibles à ce droit et il y en a dans quasiment tous les domaines.

On peut alors se former pour une reconversion et on peut financer son permis de conduire aussi avec le CPF ! Et on peut aussi s’améliorer aussi en couture parce qu’on y apprend un métier et que cela peut être la base d’une reconversion professionnelle. Je n’en suis pas là, mais qui sait ?

Par contre, sois vraiment vigilante dans le choix de ta formation. J’ai pu lire sur la toile qu’il y avait pas mal d’arnaques. Certains arrivent à se faire verser les montants des formations sans qu’elles ne soient fournies aux bénéficiaires !

Pour ma part, j’ai tout simplement fait une recherche sur le site du CPF avec 3 critères :

  • couture pour le domaine
  • formation en centre (en présentiel)
  • proche de chez moi

Et j’ai eu de la chance, j’ai trouvé une formation à 30 min de chez moi porte-à-porte. Il n’y avait pas d’avis sur le site CFP mais j’ai fouillé un peu sur la toile et j’ai dit : Bingo !

Ma formation couture : Fabrication de vêtements

En pratique

Fonctionnement de la formation

Je me suis inscrite à la formation Couture en présentiel à l’École Création Couture située à Nogent-sur-Marne (94).

C’est une formation assez flexible. On peut s’y inscrire sur une base minimum de 15 jours mais aussi opter pour une version plus complète de 18 ou 21 jours. C’est assez court pour une reconversion totale et ça n’a quand même rien à voir avec un CAP, mais c’est assez long pour avoir les bonnes bases. C’était en tous cas mon but.

Mon solde CPF m’a permis de financer une formation de 126h, soit 18 jours de formation qui comprend 1 jour d’examen blanc. Et oui, si une formation est financée par le CPF elle doit donner lieu à une certification et donc un examen. La formation permet d’obtenir la Certification de Compétence Professionnelle Réaliser la fabrication de vêtements féminins sur mesure et de retouches, soit Couture équivalent CAP. 

Conciliation avec la vie professionnelle

Comme la formation n’est pas organisée dans le cadre de mon activité professionnelle et que les jours de formation sont en semaine, je pose des congés pour la suivre. C’est assez lourd en termes d’organisation puisque ça demande de consacrer +70% des congés payés pour suivre la formation ! Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est qu’une fois que la formation débute, j’ai 1 an pour suivre les jours de la formation et passer l’examen. C’est donc jouable surtout avec le contexte actuel. Et c’est flexible aussi parce que je suis la formation à mon rythme et selon mes contraintes. Il n’y a pas de notion de classe. Il y a un calendrier en ligne et je m’inscris à l’avance aux jours disponibles. Par exemple, la semaine dernière, début juillet, j’ai suivi 3 jours de formation. Et cette semaine, je n’y vais qu’une seule fois.

À noter qu’a priori, il n’y a pas de date de péremption du solde CPF. Même après la retraite on peut en bénéficier ! Il n’est jamais trop tard pour apprendre et d’ailleurs, j’ai croisé une femme qui suit cette même formation alors qu’elle est à la retraite depuis 2 ans déjà !

Mes premiers jours à l’École Création Couture

L’apprentissage

La méthode de l’école est d’apprendre différentes techniques via la création de différentes pièces. Comme j’avais déjà tâté de la machine, j’ai débuté avec la jupe. J’étais vraiment contente de ne pas avoir à faire le sac à tarte ! Et j’étais d’autant plus contente que cette jupe englobait pas mal de techniques que je n’avais jamais réalisé :

  • Des fronces sous une parmenture
  • Une fermeture éclair invisible
  • Le monter une ceinture avec du biais en finition
  • Des poches (à la française)

Cerise sur le gâteau, la jupe est sur mesures. J’ai pu adapter la ceinture  à mon tour de taille et la longueur à mon goût ! 

J’ai terminé ma jupe en un peu plus de 1,5 jours et j’ai été assistée de 2 formatrices différentes : Johanna et Marie. Elles avaient 2 personnalités très différentes mais dans les 2 cas, elles ont été disponible et pédagogues. 

L’installation et le matériel

Il y a 2 salles dans l’école : 1 salle de 5 étudiantes maximum par formatrice. Comme les inscriptions sont libres, nous avons toutes des niveaux d’avancement différents mais ce n’est pas un problème. La formatrice passe d’une étudiante à une autre selon les besoins de chacune et son avancement.

Il y a un poste de travail dédié par étudiante avec une grande table pour le patronage, les découpes, etc. L’école met à disposition les petites fournitures : crayons, ciseaux, découd-vite, mètre, règle etc. Par contre comme ils sont très utilisés, ils sont clairement usés. Dès le 2ème jour, je suis venue avec mon matériel parce que j’étais assez agacée du découd-vite qui ne découd rien…

Machines à coudre et autres appareils

Chaque étudiante a aussi une machine à coudre électronique. J’avais par exemple une Brother FS-40 sur mon 2ème jour. Et elle est vraiment pas mal du tout pour débuter parce qu’on peut notamment régler la vitesse et pour moi qui la gère très mal, c’était vraiment une belle découverte. Il y a aussi un fer à repasser par salle et 3 surjeteuses en tout.

Machine Brother FS-40

Pour les consommables, il y a un petit choix de tissus pour réaliser les différentes pièces, ainsi que les bobines, fermetures, biais, passepoils etc. Pour ma jupe j’ai utilisé un des tissus disponibles à l’atelier et je m’étais dit que pour les pièces suivantes, je prendrais du tissus que j’aurais acheté moi-même. Et puis après réflexion, je pense que je vais continuer à utiliser les tissus de l’école pour mon apprentissage. Je referai les différentes pièces chez moi pour me perfectionner avec des tissus plus à mon goût.

Conclusion après 3 jours

Une formation adaptée à mon besoin

Pour cette première semaine, je m’étais inscrite à 3 jours : 2 jours de cours classique et 1 journée de découverte des tissus (théorique et obligatoire). Je suis ravie de mes débuts. Mes coutures sont loin d’être parfaites mais je n’ai pas senti le stress ou le blocage que j’ai ressenti l’année dernière quand j’ai cousu ma toute première jupe

Achats Mondial Tissus

Je progresse à mon rythme et je suis accompagnée par des formatrices qui sont disponibles pour répondre à toutes mes questions et c’est vraiment top. Alors j’imagine que je peux avoir un accompagnement identique sur d’autres cours mais là l’ambiance est plutôt bonne et en plus c’est financé par le CPF ! En tous cas, je sens que qu’un point de vue motivation, je suis vraiment bien après ces premiers jours.

À suivre

Voilà, tu as mes premières impressions au sujet de cette formation. Je continuerai très probablement à partager mes aventures mais en tous cas, cette première semaine m’a donné des ailes et j’ai fait des folies en merceries. Dès samedi, je suis allée chez Mondial Tissus (à défaut d’aller à Paris au marché St Pierre) et j’ai acheté tellement de tissus… Et j’ai aussi passé une commande chez Craftine avec mes privilèges VIP puisque je suis abonnée à la box, et sur le site des Coupons de St Pierre ! J’ai clairement craqué du slip ! En attendant de recevoir mes commande, voici déjà ce que j’ai acheté chez Mondial Tissus.

J’ai donc acheté :

  • une viscose kaki parce que je voudrais refaire ma jupe longue pour me perfectionner, avec le fil et la fermeture invisible
  • une viscose rose poudré que j’aime beaucoup et peut-être que je me ferai une 3ème version de cette jupe ou d’une autre parce que j’aime beaucoup les jupes longues mais je n’en trouve pas toujours
  • du Twill blanc cassé en solde avec un super joli tombé
  • deux cretonnes à motif sans destination particulière
  • de l’entoilage blanche et noire thermocollantes
  • de la ouate thermocollante pour refaire des trousses matelassées
  • 3 x 4 cônes pour surjeteuses : kaki, bordeaux (pour un autre tissu commandé) et beige clair

Toi qui couds, comment tu achètes tes consommables ? En fonction des projets que tu as en vue, ou au coup de cœur ?

Kim, tricoteuse passionnée

Kim, tricoteuse passionnée

Merci d'avoir pris le temps de me lire.
Pour être notifié des nouvelles publications, recevoir les bons plans et ne rater aucune actualité, abonne-toi à la newsletter !

Inscription à la Newsletter

Commentaires

10 réflexions sur “Mes débuts en couture grâce au CPF”

    1. Alors, tu as un solde intéressant ? Je pense que je vais finir par raisonner mes achats comme pour les pelotes. Mais il faut que je passe par la case folie d’abord !

    1. Bonjour, je ne suis pas sûre mais je te conseille d’appeler. Justine et son équipe est super disponible pour répondre aux interrogations avant de s’inscrire.

  1. Bonjour,
    Petite précision concernant le CPF, il se clôture au moment où le salarié prend sa retraite. Il n’est donc pas exact de dire qu’il est utilisable à la retraite.
    Bonne couture à vous !

    1. Bonjour, c’est vrai que je n’ai pas fait de recherche mais une participante de la formation m’a dit qu’elle avait pu suivre cette formation 2 ans après être partie à la retraite !

  2. Bonjour,
    Je suis très intéressée par votre expérience.
    je sui un peu dans le même cas que vous. Je suis salariée et je voudrais utiliser le montant de mon CPF pour apprendre à coudre plus sérieusement. J’aime coudre depuis toujours mais je voudrais progresser et apprendre plus.
    Je cherche une école sur Marseille où apprendre en présentiel, je ne veux d’un cours par correspondance.
    Pourriez-vous m’indiquer un établissement similaire au vôtre s’il vous plait ?
    Je vous remercie.
    Bonne journée.

    1. Bonjour Corinne, je n’ai pas prospecté dans un autre secteur géographique que le mien (région paisiennr), je ne peux malheureusement pas vous désigner d’établissement. Par contre, je peux vous dire que j’ai trouvé mon centre de formation directement sur le site du CPF en faisant une recherche sur la thématique, en filtrant par modalité (présentiel ou à distance) et en indiquant la zone géographique souhaitée. Vous devriez tester ainsi.
      Bonne chance pour votre recherche !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent t'intéresser
Blouse col claudine, détail col

Ma blouse Col Claudine

Hey, ça fait un moment que je n’ai pas publié d’article ici en dehors du Challenge Tricot. Et pourtant je n’ai pas chômé pour autant

Lire la suite »
Veste style bombers

Mon bombers

Voilà 2 semaines que j’ai suspendu ma formation en couture pour la période estivale et je t’avoue que ça me manque un peu. Avant la

Lire la suite »